CHOISIR SA PORTE D'ENTRÉE
Systèmes de sécurité Safety

CR1N - CR6

LES CLASSES DE RÉSISTANCE
À L’EFFRACTION

Normes européennes EN 1627 — EN 1630

569 000


Cambriolages ou tentatives de cambriolage en 2017 en France.

5 minutes


C’est le délai moyen après lequel un cambrioleur abandonne l’effraction.

80%


Des effractions se font par la porte d’entrée et les fenêtres. Plus de 50% des cambriolages ont lieu en journée.

 

Le saviez-vous ?

Le nombre de cambriolages est en nette augmentation en France depuis plusieurs années : 569 000 enregistrés en 2017, soit une augmentation de 21% par rapport à 2016. On compte 1 260 cambriolages par jour, tentatives incluses.

Selon les statistiques de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, on constate une "saison" des cambriolages : les mois d’été ainsi que le mois de décembre sont plus impactés.

Enfin, dans 33 % des cas, une personne était présente au domicile lors de l’effraction.

LES MENUISERIES SELO,

LA SÉCURITÉ EN PLUS

Avant toute tentative d’intrusion, les cambrioleurs repèrent l’accès le moins sécurisé du bâtiment visé. Pour les maisons particulières, les portes, les fenêtres et baies vitrées restent les accès les plus vulnérables. Bien souvent, les points de verrouillage des menuiseries n’offrent pas un niveau de résistance suffisant.
La vraie protection contre l’effraction repose sur la résistance de l’ensemble de la menuiserie – quincaillerie, poignée, vitrage, etc.

LA GAMME SELOTHERM 76
MET L’ACCENT SUR LA SÉCURITÉ.

Connues pour leurs performances thermiques et acoustiques ainsi que leur confort et esthétisme, les menuiseries Selo de la gamme Selotherm 76 ont mis l’accent sur la sécurité.

Une étude poussée, ainsi que divers tests de résistances à l’effraction, nous ont permis d’atteindre un classement de résistance à l’effraction jusqu’à CR 2N - certifié par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).

NORMES EUROPÉENNES

LES CLASSES DE RÉSISTANCE
À L’EFFRACTION

Les normes européennes EN 1627 à EN 1630 sont aujourd’hui la référence en matière de sécurité et de résistance à l’effraction des menuiseries. Ces normes évaluent la performance des menuiseries retardatrices d’effraction. Les classes de résistance à l’effraction sont définies en fonction du type d’outils utilisés et du temps de résistance aux tentatives d’effraction manuelle. Le temps de résistance s’exprime en minutes – de 3 à 20 minutes selon la classe de résistance testée. Selo s’appuie exclusivement sur ces normes européennes et leurs cahiers des charges pour l’exécution des tests de résistance.

Les tests se déroulent en plusieurs étapes :

1

LES ESSAIS STATIQUES

selon la norme EN 1628 consistent à exercer des pressions sur la menuiserie à différents points à l’aide d’un vérin hydraulique et ainsi à évaluer sa capacité à résister aux pressions.

2

LES ESSAIS DYNAMIQUES

selon la norme EN 1629 consistent à laisser tomber une charge grâce à un pendule, constituée d’un double pneu de 50 kg, en différents points de la menuiserie.

3

LES ESSAIS MANUELS

selon la norme EN 1630 – les essais humains – consistent à forcer une menuiserie avec un jeu d’outils pendant une durée maximale définie en fonction de la classe de résistance visée.

IL EXISTE 7 CLASSES DE RÉSISTANCE :

Les menuiseries Selotherm 76 PREMIUM et Selotherm 76 S sont certifiées par le CSTB en classe de résistance à l’effraction CR2N et CR2 avec un vitrage retardateur d’effraction P4 A ce qui implique une protection élevée de votre habitat.

CR2 est d’ailleurs recommandé par la police pour l’habitat particulier.